Vous est-il arrivé de ressentir un mal-être quand votre meilleur(e) ami(e) vous a annoncé qu’il ( ou elle) se mariait alors que vous êtes toujours en galère pour avoir une relation stable?

Vous arrive-t-il d’envier votre collègue pour la promotion qu’il a eue ?

Trouvez-vous injuste que votre sœur puisse avoir une si belle maison alors que vous êtes en appartement ?

Etes-vous jaloux de vos voisins qui partent au ski et aux baléares à chaque vacances ?

Avez-vous été harcelé(e) à l’école par des élèves qui jalousaient votre blouson et vos chaussures de marque ?

Dit-on de vous que vous êtes un jaloux ou une jalouse ?

“Synonyme de Jalousie:  envie” dit le dictionnaire Larousse.

En toute honnêteté, il est difficile d’échapper à ces sentiments, malgré toutes les précautions qu’on y met.

On évoque souvent la peur et la colère mais on parle très peu de la jalousie et de l’envie.

Ça ne se fait pas de ressentir de tels sentiments. Ce n’est pas “politiquement correct”.

Voir même qu’on les assimile.

Le dictionnaire en a même fait deux synonymes. Synonyme de Jalousie : envie. dit le Larousse.  

Et en écrivant cet article, j’ai bien dû me rendre à l'évidence que je confondais un peu les deux.

Pourtant, ces deux sentiments si intimement liés se réfèrent à des mouvements bien différents, comme je vous l’explique plus bas.

Regardons-y de plus près.

Alors que j’échange avec une de mes amies Josette, elle me partage un sentiment qu’elle a ressenti et qu’elle n’a pas aimé du tout de sa part. Elle qui fait tant de choses pour être bienveillante et constructive au quotidien.

Elle me raconte:

Ce matin, je me suis surprise à ressentir un petit pincement dans le ventre, une tension et une envie de dénigrer mon neveu.

Je  venais de voir la photo d'un van aménagé qu'il va louer prochainement pour partir en vacances.

Au lieu d’enfouir cela, de respirer et de passer à autre autre chose rapidement, j’ai décidé de regarder ça en face ... et de cesser de me cacher les choses à moi-même.

“ Quoi, oui, il a déjà tout ça à 30 ans ! Alors que moi, je ne pourrais pas me le payer.

Et en plus, quand il était petit, je l'aidais beaucoup. Mais depuis qu'il réussit dans sa vie, il ne donne pratiquement plus de nouvelles. “

En allant au fond, Josette peut observer plusieurs mouvements intérieurs qui sont à l'oeuvre:

A la suite de son partage, Josette se recentre, régule ses perturbations émotionnelles et retrouve sa sérénité.

Finalement, elle parvient même à se connecter à sa joie de voir son neveu louer ce van et cette connexion à la joie de l’autre, la remplit à son tour de bien-être.

Se réjouir du bonheur et de la chance de l’autre nous réserve un second cadeau, celui de nous sentir aussi heureux que l’autre. Ça porte  un nom, cela s’appelle la COMPERSION.

Le bonheur est contagieux si on sait goûter celui de l'autre.

Vivez-vous souvent de la compression sans le savoir ? Si oui, bravo à vous, vous accroissez de manière automatique votre bien-être de façon puissante.

A moins que vous ne soyiez plus souvent embarqué(e) dans l'envie et la jalousie ?

Alors, il est temps d’approfondir ce qui se passe en vous pour vous en libérer.


"Pourquoi lui et pas moi ? "

A y regarder de plus près, la jalousie peut prendre racine dans l'enfance.

Les origines peuvent être très profondément enfouies et ne pas parvenir facilement à la conscience.

Mais, même si il n’y a pas conscience de la cause et des origines, le résultat est là.

Une boule dans le ventre qui surprend, qui nous glace.

A des moments où l’on ne s’y attend pas du tout.

Ainsi, Josette qui sait la nécessité de s'arrêter et d'observer ce qui se joue en elle, au lieu de le balayer d’un revers de main, prend elle le temps de pousser son investigation plus loin.  

En remontant le temps, apparaît alors cette petite fille qui devait rester sage et regarder  Petit Frère, avoir plus d'attention.

Normal, c’était le dernier, et elle…

Elle avait 5 ans.

Et à 5 ans, c’était la grande.

“Toi tu es grande “  “ A ton âge ….”

Mais voilà, Petit frère a toujours eu plus,

Même à 15 ans, à 20 ans,

plus de facilités,

plus d'avantages,

plus de tout par rapport aux autres enfants.

Plus que Josette en tous cas.

Et son cerveau aujourd’hui, ne fait pas la différence entre ce neveu et Petit Frère, bien qu’elle ait 40 ans.

Alors, consciente de cette connexion instantanée avec son histoire, Josette peut agir pour déraciner une bonne fois pour toute, cette jalousie qui se déclenche, à bien y regarder, dans pas mal d’autres situations.

D’ailleurs, au nom de la bienveillance envers tout le monde, elle réfrénait souvent cette jalousie. En déracinant la cause, elle sera vraiment plus profondément sereine.

Il existe des protocoles qui permettent de le faire seul. Comme prendre en compte cette situation et la traiter avec l'EMDR, devrait faciliter l’apaisement et la guérison.

Toutes les jalousies n’ont pas leur racine dans le passé, dans ce cas cela vient d'où ?

Tous les sentiments de jalousie ou d’envie n’ont pas nécessairement leur source dans notre histoire.

Mais alors d’où cela peut-il provenir ?

Le Larousse nous dit :

Jalousie:

Vif attachement à quelque chose : Garder un secret avec une extrême jalousie.

Sentiment fondé sur le désir de posséder la personne aimée et sur la crainte de la perdre au profit d'un rival : Être torturé par la jalousie.

Dépit envieux ressenti à la vue des avantages d'autrui.

Synonymes: Envie

L'envie et la jalousie sont souvent confondues.

Cependant, ces deux mots possèdent leur définition propre.

Qu’est ce qui cause la jalousie ? La jalousie est fondée sur le désir de posséder et sur la crainte de perdre ce que l’on possède. La jalousie se déclenche à l’encontre de celui qui va récupérer ou avoir ce qui nous échappe. La jalousie n’incite nullement à partager.

Quand l'envie est plutôt générée par le désir d’avoir ou de bénéficier des mêmes avantages que ceux qu'une autre personne possède. L’envie attise la convoitise.

“Jalousie n’est pas envie” et “envie n’est pas jalousie”

L’envie à la source de la jalousie

Le philosophe et académicien français René Girard, éminent théoricien surnommé "le nouveau Darwin des sciences humaines", et décédé en 2015 à l'âge de 91 ans, nous invite à regarder la jalousie sous un angle très novateur.

Il introduit le concept de "désir mimétique", qu'il définit ainsi:

"c'est toujours en imitant le désir de mes semblables que j'introduis la rivalité dans les relations humaines et donc la violence".

La Théorie du “désir mimétique” de René Girard,  reprise et développée en psychologie par Jean-Michel Oughourlian, psychiatre, bouscule la vision de la jalousie.   

Notre désir serait mimétique: il serait une réaction du sujet via son “ système de neurones miroirs” à ce qui lui est envoyé par son interlocuteur.

Cette réaction de vouloir imiter va créer la rivalité et le conflit, selon René Girard, à tous les niveaux dans la société.

Qui n'a jamais vu ce qui se déroule entre les enfants touts petits.

Quand l’un veut le jouet de son copain.

Se bat pour l'avoir.

Et s’en désintéresse dès que son copain s'intéresse à autre chose.

Le mimétisme est la base de l’apprentissage et de l’envie aussi.

Puis se crée le triangle infernal du désir mimétique formé par un objet, un envieux et un jaloux:

  • Un objet.

  • Un envieux , qui veut l’objet . 

  • Un jaloux, qui ne veut pas partager ni perdre l’objet.

La publicité est experte dans l’art de susciter le désir et l’envie.

Combien d’objets totalement inutiles ramenons-nous de nos passages chez les commerçants.

Bien sûr, la jalousie se retrouve dans le couple. Un sujet important auquel nous consacrerons une newsletter complète prochainement.

“La jalousie dans le couple: jalousie, amour ou possession”

Alors quoi faire  ?

Que diriez-vous d'effectuer la même démarche que Josette ?

Choisissez une situation dans laquelle vous ressentez de l’envie ou de la jalousie.

Et observez les mouvements qui se déclinent en vous.

Et si cela vous convient, écrivez-moi pour partager votre expérience

C'est avec beaucoup de plaisir que je vous lirai et vous répondrai.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.